Aperçu : les effets positifs de la masturbation

Aperçu : les effets positifs de la masturbation

Aperçu : les effets positifs de la masturbation

La masturbation, au-delà de l'évidence, a de nombreux effets positifs sur la santé mentale et physique et sur notre bien-être. Nous avons rassemblé ici les points importants.

La masturbation, remède miracle : pourquoi devrais-je m'en procurer ?

  • Soulagement des douleurs menstruelles : en mai 2020, Womanizer - une marque qui, comme Amorana, appartient au groupe Lovehoney - a publié l'étude Menstrubation (menstruation + masturbation). Il s'agissait de la première étude clinique au monde à se pencher sur l'influence de la masturbation sur les douleurs menstruelles. 
    Résultat : la masturbation aide à soulager les crampes abdominales et les douleurs qui surviennent pendant les règles. De plus, la masturbation peut également soulager les migraines.
  • Moins de douleurs en cas d'endométriose et de vaginisme : pour les femmes qui souffrent d'endométriose ou de vaginisme, les rapports sexuels peuvent souvent être douloureux. L'intégration de la masturbation dans les préliminaires aide à détendre les muscles du plancher pelvien en libérant des endorphines et des hormones du plaisir, et à lubrifier naturellement le vagin, ce qui peut faciliter les rapports sexuels penetratifs.
  • Prostatite et cancer de la prostate : les premières études montrent que la masturbation avec éjaculation peut atténuer les symptômes de la prostatite non bactérienne (également appelée syndrome de douleur pelvienne chronique). Plusieurs études soutiennent en outre l'hypothèse selon laquelle l'éjaculation régulière empêche les substances cancérigènes de rester dans la prostate.
  • Gestion du stress : la masturbation active le centre de récompense du cerveau, ce qui entraîne la production de dopamine et la libération de sérotonine (hormone du bonheur). Une combinaison qui libère du stress et améliore l'humeur. Si l'on arrive à l'orgasme, la sécrétion d'endorphines et d'ocytocine s'y ajoute, ce qui a un effet relaxant, car elle fait baisser le taux d'hormones de stress (cortisol) et procure des émotions positives.
  • Augmentation de l'estime de soi : le stress et une personnalité autocritique peuvent entraîner une baisse de l'estime de soi. Le fait de s'occuper de son propre corps, de son désir et de sa sexualité par une masturbation régulière peut y remédier. Une étude scientifique montre que les femmes qui atteignent l'orgasme lors de la masturbation peuvent améliorer leur estime de soi et ont en général une plus grande satisfaction sexuelle.
  • Amélioration de la qualité du sommeil : de nombreuses personnes le découvrent dès l'adolescence et l'oublient volontiers dans leur vie professionnelle et adulte stressante : la masturbation du soir peut aider à s'endormir. Ici aussi, la sécrétion d'hormones a un effet relaxant qui peut favoriser le sommeil.
  • Plus de plaisir lors des rapports sexuels à deux : en mettant régulièrement la main à la pâte, on apprend à mieux connaître son corps et ses préférences. Un savoir précieux qui a également un effet positif sur les relations sexuelles avec le ou la partenaire. Celui qui sait ce qui est bon le communique souvent plus clairement lors des rapports sexuels, ce qui renforce d'une part le lien émotionnel et la confiance et augmente d'autre part les chances d'atteindre l'apogée (commun).